3 novembre, 2022

Le diagramme de cause à effet

 Le diagramme de cause à effet
En ce mois de la qualité, nous vous parlons cette semaine d’un outil pratique pour aider dans les exercices de remue-méninges et catégoriser les idées : Le diagramme de cause à effet (ou aussi appelé le diagramme d'Ishikawa ou le diagramme d’arrêtes de poisson) 

Vous tentez de trouver une solution à une problématique vécue par votre équipe? Avez-vous trouvé les causes à votre problème? Et bien, la résolution de problème commence par identifier les causes et voici l’outil qu’il vous faut!   

Le diagramme des causes et effets est considéré comme l'un des sept outils de qualité. Il peut être utilisé pour structurer une séance de brainstorming dans laquelle nous tentons de comprendre les nombreuses causes possibles d'un problème. Il classe immédiatement les idées dans des catégories utiles. Les plus souvent utilisées sont les 7M, soit Mère Nature, Méthode, Matériel, Mesure, Main d’œuvre, Management et Machine. 

Ainsi, lorsque la réflexion de votre équipe a tendance à s'enliser ou lorsque vous avez des difficultés à identifier les causes possibles d'un problème, c'est le moment d'utiliser le diagramme de cause à effet ! 

Comment l’utiliser ? 



  1. Sur un tableau blanc et avec quelques feutres, dessinez une flèche horizontale traversant tout le tableau. 

  2. Au bout de la flèche, indiquez le problème pour lequel vous cherchez des causes.  

  3. Notez les catégories (les 7M) sous forme de branches partant de la flèche principale.

  4. Ensuite, faites un tour d'horizon sur les principales catégories et ajoutez les raisons sur chacune des branches. Il se peut qu’il y ait des causes qui s’applique à plusieurs catégories. Ici, on cherche le maximum d’idée sans évaluer leur mérite.  


Exemple de diagramme de cause à effet

Pour chaque branche, demandez-vous :  

  • Pourquoi cela arrive-t-il ? 

  • Qu’est ce qui cause le problème ? 

  • Quels sont les facteurs internes et externes qui ont un impact ? 


Une fois le diagramme complété, on doit maintenant se demander sur quoi travailler. Cette partie de l’exercice demande souvent des données additionnelles, comme par exemple, les raisons des défauts, les raisons des retards, etc. On recherche alors à donner un poids à chaque cause mentionnée afin de déterminer quelles sont les plus importantes sur lesquelles nous pouvons apporter un changement et que l’on peut travailler.  

Le diagramme de cause-à-effet est un outil indispensable pour l’idéation des causes à nos problèmes et accompagné à des données et des observations, il nous permettra d’adresser les bonnes causes pour résoudre les enjeux. 

Pour en savoir plus sur le diagramme de cause à effet et de comment il peut vous aider dans votre résolution de problème, contactez-nous. 

 

Source: : https://asq.org/quality-resources/fishbone#Example 

Inscrivez-vous à notre infolettre!

Autres articles

©2023 Aristeio  /  Design & code: Les Manifestes